COMMENT PRODUIRE SES PROPRES REINES ?

Page d'accueil

 

Par l'intermédiaire de cette fiche détaillée, je vous fais part de mon expérience. Si toutefois, vous avez des questions, commentaires ou expérience à partager, n'hésiter pas à me contacter cgob51@yahoo.fr.

Beaucoup se diront: "Ce n'est pas pour moi, beaucoup trop compliqué ..." Or ce n'est pas le cas, le plus difficile est de tenir un calendrier rigoureux des dates de greffages des larves et des éclosions des cellules royales. Pour ce qui est de la grosseur des larves, il existe sur le marché apicole un grand nombre de choix au niveau des loupes grossissantes et qui facilite très bien les greffages de larve.

Stimulation des futurs starters ou ruches éleveuses:

A partir du mois de mars et si la météo le permet, il faut commencer à stimuler les starters qui serviront à élever les larves des futures reines. Pour cela, je repère quelques ruches bien populeuses et ayant de belles plaques de couvain. Le choix du starter doit tenir compte de la douceur de la colonie car celle-ci sera amenée à recevoir plusieurs greffages durant la saison. Ensuite je dépose tous les 15 jours un peu de sirop pur dans le nourrisseur de façon à stimuler la ponte de la reine afin d'avoir de nombreuses nourrices au moment de l'élevage.

Le greffage:

Pour le greffage il faut prendre des larves de moins de 12 heures, les plus petites possibles. Elles ont une forme légèrement courbe mais ne doivent pas avoir la forme d'un fer à cheval. Les larves doivent baigner dans un lit de gelée royale. Ce dernier point est très important car cela facilite le greffage mais aussi permet à la larve greffée de disposer de réserves de nourriture jusqu'au moment de la prise en charge des larves par les nourrices dans le starter.

La colonie sélectionnée:

C'est la colonie que j'ai retenue pour ces bons rendements en miel et en pollen. C'est sur celle-ci que je prélève les larves pour mon élevage de reines.

Afin de ne pas épuiser la reine de cette colonie, je mets cette colonie dans une ruchette 6 cadres afin que cette reine ne se fatigue pas à pondre de trop nombreux cadres mais aussi pour que les larves soient mieux nourries et donc plus facile à prélever sur leur lit de gelée royale.

 

Formation du starter ou de la ruche éleveuse:

Je travaille avec un starter vertical (2 ruches l'une sur l'autre séparées par une grille à reine). Tous les cadres de couvain ouvert de la ruche du bas est remonté vers la ruche du haut.

Les cadres de couvain fermé sont recentrés dans la ruche du bas et les espaces vides comblés avec des cadres bâtis en début de saison et par la suite des cadres de cire gaufrée. Il faut bien s'assurer que la reine est bien restée dans le compartiment du bas. Si la reine est dans le compartiment du haut, le résultat de l'acceptation des cupules de greffage sera nulle. On peut également placer le cadre porte-cupule en familiarisation dans le compartiment du haut entre les cadres de couvain ouvert. Prévoir un cadre de provision pour le compartiment du haut. Laisser ainsi 24 h.

Starter avant orphelinage 

Orphelinage de la partie supérieure (J 0):

Le lendemain, j'installe une grille de séparation entre les 2 corps de ruche. Pour ma part, j'installe une grille à propolis sur la tête des cadres de la ruche du dessous, par dessus un plancher plastique Nicotplast entièrement ventilé pour laisser passer l'air entre les 2 compartiments. Je pose la ruche du dessus sur le plancher plastique et ferme l'entrée avec un bout de mousse. Ainsi les abeilles, du compartiment du haut, n'ont plus de contact avec celles du bas et ne peuvent plus sortir.

Pour le compartiment supérieur, retirer le cadre porte-cupule et secouer les cadres de couvain ouvert pleins de jeunes abeilles dans le corps de ruche du haut. Laisser un espace pour le cadre porte-cupule. Refermer aussitôt et nourrir au miel (2/3) + eau (1/3) en petites portions et ceci durant 6 jours. Installer le couvain ouvert dans un corps de ruche séparé d’une grille à reine sur la ruche d’à côté.

Compartiment orphelin muni de sa séparation          Compartiment orphelin plein de jeunes abeilles et prêt à recevoir le cadre de greffage 

Le temps du greffage des larves, les jeunes abeilles vont se sentir orphelines. Greffer les larves (les plus petites possibles et baignant dans la gelée royale) sur le cadre porte-cupule et les insérer dans l’espace laissé dans la ruche du haut avec les jeunes abeilles.

Cadre de greffage inséré dans la partie orpheline entre 2 cadres de provision 

J +1:

Le lendemain, retirer la grille de séparation et laisser en place la grille à reine, contrôler l’acceptation des larves greffées dans les cupules (chaque cupule acceptée doit avoir une petite construction en cire autour de la cupule formant une corrole). Remettre le couvain ouvert (qui était en attente sur la ruche d'à côté) autour du cadre porte-cupule. Refermer la ruche et laisser le cadre porte-cupule jusqu’à la fermeture totale des cellules royales (soit 6 jours après le jour du greffage : J +6).

Cellules en couveuse (J +6):

Au bout de ces 6 jours, installer les cellules royales dans une couveuse avec un bigoudi (température : 35°C + récipient d’eau) et les laisser pendant 4 jours. A J +10, introduire les cellules royales (avec le protège-cellule), dans les essaims que l’on vient de préparer, entre 2 cadres de couvain fermé.

           

Si l’on ne possède pas de couveuse, laisser les cellules royales pendant 10 jours après le greffage (J+10) dans la ruche du haut. Par contre il est plus prudent dès l'operculation des cellules royales de les munir chacune d'un bigoudi afin d'éviter qu'une reine naisse trop tôt et dévore les autres cellules royales placées sur le cadre de greffage.

J +10: introduction des cellules royales dans les essaims artificiels:

A J +10, les cellules royales sont sorties de la couveuse et placées chacune dans un protège cellule avant de les introduire dans les nucléis au rucher.

Cellules royales dans protège cellule et introduites dans une boîte en mousse pour le transport 

En complément, ce dossier fera l'objet d'une suite appelée "la formation des essaims artificiels".

EN RESUME:

L'élevage de reines

Début mars

Stimulation des colonies starters (ou ruches éleveuses)

J 0

Greffage des larves sélectionnées

J +1

Contrôle de l'acceptation des cupules

J +6

Mise en couveuse des cellules royales avec bigoudi ou laisser en colonie starter avec bigoudi

J +10

Introduction des cellules royales avec protège cellule dans les nucléis

J +15

Contrôle de l'éclosion

J +25 (ou 15j après l'introduction des cellules royales)

Début de ponte de la reine

 

En complément, ce dossier fera l'objet d'une suite appelée "la formation des essaims artificiels".

Page d'accueil